La réforme des retraites expliquée aux salariés

La réforme des retraites expliquée aux salariés

La réforme des retraites occupe les esprits de nombreux collaborateurs. La grève liée à cette réforme perturbe le fonctionnement de nombreuses entreprises. Au centre de l’actualité, la réforme interroge vos collaborateurs ? Après des mois de rapports et de débats, on sait enfin ce que contient cette réforme. Voici un débrief des annonces et des conséquences pour les salariés.

Qu’est-ce qu’un point de retraite ?

Les points sont une sorte de cagnotte fictive basée sur les cotisations de retraite. Ils sont cumulés tout au long de la carrière et donnent droit à une pension de retraite. Pour calculer le montant de la pension de retraite annuel brut, il convient de multiplier le nombre de points retraite par la valeur du point, à la date du départ en retraite.

Comment cumuler des points de retraite ?

Comment obtenir des points de retraite ?

Source : reforme-retraite.gouv.fr

Qui sera concerné par la réforme des retraites ?

Les français, nés avant 1975 ne seront pas concernés par cette réforme. C’est la génération 1975 qui inaugurera cette réforme. En prenant sa retraite en 2037, à 62 ans, elle aura 70% de sa retraite calculée selon l’ancien système. La génération née en 2004 et qui entrera sur le marché du travail en 2022 intégrera directement le nouveau système des retraites.

Les années travaillées avant 2025 donneront droit à une pension de retraite calculée suivant les règles des régimes actuels. Les années travaillées à partir de 2025 donneront droit à une pension de retraite calculée à partir des règles de la réforme des retraites.

Qu’est-ce qu’un régime par répartition

Le système français de retraite fonctionne comme une assurance collective. L’ensemble des travailleurs et employeurs cotisent pour financer les caisses de retraire. Ces cotisations sont prélevés sur les revenus. Les sommes collectées servent à payer les pensions de retraite.

Afin de calculer le montant des pensions de retraite différents facteurs sont pris en compte. Il y a entre autres la durée d’activité (calculée par trimestre) et le niveau de revenus. La pension n’est pas payée directement par les sommes cotisées. Elle est issue du « pot commun » alimenté par la population active qui paie les pensions des personnes effectivement en retraite.

Quelle différence entre l’âge pivot et la durée de cotisation ?

La mise en place d’un âge pivot, ou âge d’équilibre, revient à fixer un repère d’âge qui est identique pour tous les travailleurs. En partant avant cet âge, la pension de retraite est minorée, en partant après elle est bonifiée. La durée de cotisation, actuellement 43 annuités, permet de bénéficier d’une retraite complète dès que ce nombre d’années est écoulé. Le gouvernement a opté pour la mise en place d’un âge pivot à 64 ans.

Pas de changement pour l’âge légal de départ à la retraite. Il reste fixé à 62 ans comme pour le système actuel.

Quid des régimes complémentaires

Le rapport de Jean-Paul Delevoye préconise la mutualisation des régimes complémentaires obligatoires. Ces régimes complémentaires (Agirc-Arrco inclus) seront regroupés dans le régime universel. Ce sont plus de 30 millions de salariés du secteur privé qui sont concernés.

Comment sera fixée la valeur du point ?

Le gouvernement, par la voix d’Edouard Philippe, s’est engagé à ce que la valeur du point de retraite ne puisse pas baisser dans le futur régime. Cependant le détail de l’évolution de la valeur du point reste à préciser. L’objectif du gouvernement étant que le point soit indexé sur les salaires et non sur l’inflation. Il sera fixé par les par les partenaires sociaux dans le cadre de la gouvernance du système universel.

« La loi donnera des garanties incontestables sur la valeur du point pour garantir le niveau des retraites. »

Edouard philippe

Quels changements pour les parents ?

Actuellement, les parents bénéficient d’une majoration de 10% de leur pension à partir du troisième enfant. Les mères bénéficient également de huit trimestres de cotisation supplémentaires par enfant.

Le système universel de la réforme des retraites prévoit une évolution pour les parents. Chaque enfant accordera un bonus de 5% des points de retraite. Ce bonus sera attribué dès le premier enfant, par défaut à la mère mais pourra être partagé en deux ou donné à l’autre parent. Un bonus complémentaire de 2% de pension est prévu pour les familles nombreuses (3 enfants et plus).

Comment accompagner mes collaborateurs ?

Chaque années des salariés partent en retraite. L’employeur a la responsabilité sociale d’informer et d’accompagner ses collaborateurs à l’approche de la retraite. Il est important que l’employeur ou l’équipe RH puisse répondre aux question de ces salariés.

Dans le cadre de la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) les RH doivent anticiper et gérer au mieux les besoins en compétences en fonction des départs à la retraite. Il est primordial d’identifier les postes clés, les compétences rares ainsi que les personnes clés de votre structure. Pour analyser au mieux la structure, les RH peuvent utiliser un SIRH global.

De plus, l’utilisation d’une solution digitale comme Adequasys SIRH permet à chaque collaborateur d’indiquer ses choix de carrière et d’évolution. La gestion de la relève sera ainsi simplifié incluant les échéances et obligations.  

Quel calendrier ?

Cependant il est important de noter que la réforme présentée n’est pas définitive. Des négociations sont en cours avec les organisations syndicales. Des données et chiffres peuvent être modifiés dans les semaines et mois à venir. La réforme doit être présentée au Conseil des ministres fin janvier 2020. L’examen à l’Assemblée nationale doit débuter en février 2020 pour un vote de la loi avant l’été.