Gestion de projet SIRH

5 facteurs clés de succès du projet SIRH

La mise en place d’un projet SIRH au sein d’une organisation est souvent une étape importante. Afin de mener à bien de ce projet, il est important de l’organiser en amont et de le suivre. La réussite de projet est liée à différents facteurs. Voici quelques conseils pour mener à bien votre projet SIRH.

Bien qualifier et hiérarchiser ses besoins

Les projets SIRH contribuent à différents types d’enjeux RH : harmonisation des processus RH, alignement sur les objectifs stratégiques, simplification, optimisation ou encore amélioration du service aux utilisateurs internes. Mais selon l’objectif final, les projets diffèrent et doivent être adaptés aux ambitions de l’organisation.

Avec la généralisation des outils basés sur les meilleures pratiques et le développement  rapide des solutions de type SaaS, la qualification des besoins revêt une importance toute particulière. Un travail de convergence des besoins vers le standard des outils du marché est essentiel pour faciliter le déploiement et la maintenance de ces outils.

Grâce à sa forte adaptabilité, Adequasys SIRH s’adapte aux processus déjà en place au sein de votre organisation. Ainsi c’est le logiciel qui s’adapte et non les équipes qui se plient aux impératifs techniques.

Clarifier les rôles et missions

Les projets de transformation en matière de SIRH sont souvent une opportunité pour repenser le fonctionnement et la valeur ajoutée de la fonction RH dans l’entreprise. Le projet SIRH va impliquer de nombreux acteurs hors de l’équipe RH comme la Direction Générale, la DSI ou encore le pôle juridique. Il est donc primordiale de bien préciser les rôles et tâches de chacun dans ce projet.

Dans le cadre d’un projet sur plusieurs entités ou plusieurs pays, ce travail préparatoire est alors encore plus important. Il permet de répartir correctement les missions entre chaque interlocuteur.

Déployer des processus clairs et partagés par tous

Le meilleur projet SIRH peut être un écher si l’outil n’est pas utilisé par les collaborateurs. Le travail de convergence des processus peut donc être particulièrement critique dans le contexte d’une organisation complexe. Il faut donc trouver le juste milieu entre l’adaptation de processus et l’uniformisation adossée à une politique de conduite du changement.

Centraliser les données

La gestion des données collaborateurs ou de référentiels RH (formation, habilitations, …) est importante pour assurer le bon fonctionnement des outils RH. La centralisation des données dans un SIRH global permet de simplifier cette étape.

L’ensemble des données sont alors stockées dans le SIRH maître et peuvent être transmises à des applications tierces via des interfaces. Cette solution permet également d’éviter la double saisie, souvent chronophage et source d’erreurs.

Placer la conduit du changement au cœur du projet

Identifier et déployer des processus RH clairs et partagés est une première étape pour insuffler le changement au sein d’une organisation. Mais cette seule étape n’est pas suffisante. La mise en place d’un outil RH fait intervenir divers acteurs aux attentes et besoins différents.

Les risques et les impacts liés au projet RH doivent être identifiés pour les populations concernées. Ainsi l’équipe RH pourra mettre en place un plan d’action d’accompagnement adapté notamment en matière de communication, d’implication des sponsors, de mobilisation de l’encadrement intermédiaire, d’anticipation des ajustements organisationnels et de formation. Le suivi de la satisfaction des différents acteurs est également décisif, ainsi que la capacité à prendre en compte rapidement les retours du terrain.

Voici donc quelques conseils pour réussir la mise en place de votre Système d’Information des Ressources Humaines. Pour vous accompagner dans ce projet, nous vous proposons plusieurs guides et livres blancs.