Comment initier le changement vers la transformation digitale de 370 000 collaborateurs ?

La cas concret d’IBM

Comment amener avec soi 370 000 personnes, lorsqu’on décide de faire évoluer la stratégie d’une entreprise telle qu’IBM ? C’est la question que se sont posés les dirigeants de cette multinationale il y a 10 ans.

transformation digitale rh

Une entreprise qui sait se transformer

En 1900, IBM est une société qui vend des machines de charcuterie à trancher, puis du matériel. Dans les années 1980, IBM évolue vers la vente de services. Depuis 2011, l’unique stratégie d’IBM est de vendre des systèmes d’intelligence artificielle et du Cloud. IBM est donc une entreprise qui sait innover, mais qui sait surtout comment se transformer et se réinventer dans son organisation pour réagir vite aux évolutions du marché.

Le jeu, au cœur d’IBM

L’intelligence artificielle commence tôt chez IBM.

Dans les années 1980, déjà, un concours est lancé à l’occasion des 80 ans d’IBM. Un grand jeu d’échec est organisé entre un ordinateur équipé de l’intelligence artificielle IBM, Deep Blue, et le champion du monde en titre, Kasparov. Deep Blue perd le premier round, mais remporte le deuxième après quelques ajustements de son intelligence.

Pour les 100 ans d’IBM, Watson, la nouvelle intelligence d’IBM, se prête au jeu Jeopardy (une sorte de Question Pour un Champion inversé : le présentateur pose un indice et les joueurs ont 10 secondes pour donner la question qui a pu le provoquer). Watson s’en sort étonnamment bien et remporte la partie.

La formation facultative pour accompagner la transformation

Un programme facultatif de formation, Think 40, a été proposé à tous les collaborateurs. Ces derniers pouvaient accéder à une plateforme en ligne et devaient se former 40h par année sur des sujets relatifs à l’intelligence artificielle. Une formation qui n’était donc pas directement reliée à leur métier actuel, puisque ces derniers vendaient toujours des logiciels. Les collaborateurs disposaient, en outre, de formations traditionnelles sur leurs métiers.

L’objectif du programme Think40 était de faire comprendre aux collaborateurs ce qu’est l’intelligence artificielle. Ils pouvaient s’y pencher au moment où ils le souhaitaient, pouvaient regarder des replays et s’inscrire à des Mooc. Chaque collaborateur pouvait suivre son avancement personnel dans la formation, mais il n’y avait aucun suivi de la part de la ligne managériale.

Cette formation a duré 2 ans. Elle a été préparatoire au jeu qui a suivi, mais surtout fondatrice de la base de connaissance des employés d’IBM sur ce que serait leur métier dans les années à venir.

La gamification, un moyen de remporter l’adhésion

Suite à la formation Think40, les dirigeants d’IBM ont initié un jeu pour toute l’entreprise : Cognitive Build. Ce jeu concernait tous les employés, mondialement et quelle que soit leur fonction. Ce jeu avait pour objectif d’impliquer tous les collaborateurs. L’engagement de la direction a été nécessaire pour enclencher la transformation radicale qui va s’en suivre.

Relativement peu d’informations ont été communiquées aux employés. Ces derniers ont simplement reçu un calendrier avec 3 dates. Un calendrier très précis et condensé dans le temps : 22 février 2016, 25 mars 2016, 8 avril 2016.

Lors de la première étape, les collaborateurs devaient former des équipes autour d’idées apportées par les employés eux-mêmes. Une équipe devait être constituée d’au moins :

  • une personne qui connaissait le marché sur lequel allait porter l’idée,
  • une personne qui connaissait le Design Thinking (NDLR : une technologie soft qui permet de faire très rapidement une génération d’idée, et de trouver très rapidement la meilleure idée à mettre en œuvre avec le meilleur rapport de coût et de facilité de mise en œuvre),
  • un développeur

Les équipes étaient potentiellement mondiales.

La deuxième étape demandait aux équipes de construire un projet viable. Une solution qui pouvait être mise sur le marché. Plus de 8000 projets ont été générés par les employés d’IBM dans le monde. Les équipes devaient présenter ces projets sur la plateforme, avec des présentations, des vidéos ou tout autre support. Sur les 370 000 employés d’IBM, 200 000 personnes ont participé aux équipes.

La troisième étape a fait intervenir plus de 300 000 personnes. Les employés devaient investir sur leurs projets favoris, grâce à 2000 « Blue Dollars » qui avaient été confiés à chacun d’entre eux. Les projets favoris portaient sur l’humain, à l’image de celui ayant remporté 10 millions de Blue Dollars. Ce projet avait pour objectif de découvrir les meilleures conditions pour que les enfants autistes puissent progresser. Il est aujourd’hui en cours de réalisation.

Un bilan très positif

En l’espace de 2 ans de formations et de 2 mois de jeu, la quasi-totalité des employés d’IBM ont intégré la transformation majeure de l’entreprise. Il était indispensable d’emmener l’organisation et les employés d’IBM avec les dirigeants dans cette transformation. C’est un pari réussi, et un bel exemple pour toutes les entreprises dans un contexte de transformation digitale.

Les RH et l’intelligence artificielle

Les RH vont disposer de l’intelligence artificielle dans leurs services. Des systèmes de bots, des « Ask HR », vont être mis en place pour répondre aux questions et aux demandes des employés à la place des RH. L’intelligence artificielle pourra aussi détecter les personnes clés dans les sociétés, et proposer des solutions pour les garder et les faire évoluer.

Le monde évolue très vite, et il est primordial que les entreprises le prennent en compte et qu’elles fassent le nécessaire pour emmener leurs employés avec elles dans la transformation digitale. Outils, formations, gamification sont autant d’astuces pour y parvenir.

Article inspiré de la conférence « Acteurs de la transformation digitale » donnée par Pascal Allot,  Directeur Régional, IBM Switzerland Ltd, lors du Club Utilisateurs du SIRH Adequasys.

Posted in: