Le recrutement, indissociable d’une politique RH globale

Les entreprises ne peuvent plus se tromper sur les profils recrutés. Aujourd’hui, elles ne recrutent plus pour un poste mais pour les postes à pourvoir d’ici deux ou trois ans. Aussi, choisir un candidat signifie évaluer son potentiel d’évolution et avoir une approche plus exhaustive en matière de compétences.

Première marche de la politique RH, le recrutement sera déterminant de la performance individuelle et donc collective de l’entreprise. C’est la raison pour laquelle les entreprises doivent faire preuve d’une gestion sans faille de leur politique de ressources humaines. Bien recruter signifie mettre en place un processus bien défini qui passe par la définition des offres de postes à pourvoir, la constitution d’un vivier de candidats et CV, la gestion des candidatures, ou encore l’automatisation de la correspondance.

Les processus administratifs sont automatisés, pour mettre à jour les statuts des candidats selon l’évolution de leurs dossiers, planifier les interviews, ou gérer les envois de mails et les alertes. De la même façon, l’outil informatique peut aider à gérer les offres d’emploi et les candidatures jusqu’à la production du contrat de travail.

À l’heure où les entreprises doivent anticiper les besoins de demain, notamment par la mise en place de la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), il est judicieux de disposer d’un outil qui suivra tout le parcours du collaborateur, du recrutement, à la mobilité, en passant par la formation professionnelle et les entretiens d’évaluation.

La gestion du recrutement appartient alors au système d’information ressources humaines dans son ensemble, en tant que levier puissant pour permettre à une organisation de définir, de renforcer et de mettre en œuvre sa politique de ressources humaines.

Grâce à un outil généralisé, chacun est gagnant. Le collaborateur se sent davantage impliqué dans son entreprise, tandis que le manager peut gérer son parcours et l’aider dans son évolution. Quant à l’entreprise, elle optimise ses investissements en capital humain.

Posted in: