L’organisation multi-dimensionnelle : un réel avantage accessible à tous au travers d’un SIRH

Découvrir une entreprise et sa façon de travailler passe souvent par l’analyse de son organigramme. C’est lui qui nous parle des relations entre les postes et qui laisse entrevoir la stratégie, le fonctionnement ou encore la répartition des rôles et responsabilités au sein de l’entreprise. Or, ces représentations de la hiérarchie se complexifient lorsque les entreprises gagnent en diversité ! Diversité géographique lorsque les activités s’étendent sur plusieurs sites, diversité des produits et services lorsque la palette de prestations s’enrichit et couvre plusieurs marchés. Sans parler de la diversité de marques ou encore de système de production. Les représentations organisationnelles se doivent alors d’intégrer plusieurs dimensions pour permettent de considérer l’entreprise sous plusieurs angles d’analyse.

Ainsi, dans un premier temps, un poste dépend toujours juridiquement d’une entité. Bien souvent, cette représentation légale se confond avec la représentation géographique et dicte les obligations juridiques et autres règles spécifiques liées à la législation du travail. Ces normes et pratiques impactent les processus administratifs RH (les composants de la paie, les allocations, les assurances sociales, le calendrier de travail, les règlements internes, etc). Puis parfois, le manager et les employés sont appelés à unir leurs compétences autour de produits ou de projets, alors qu’ils appartiennent à des organisations géographiques différentes. Afin de capturer cette nouvelle dimension, l’entreprise met en place des dimensions d’analyses organisationnelles additionnelles en rattachant ce même poste à une, voire des, entités ou postes en suivant une logique produit, marché, fonction. Les variantes en matière d’organisation sont innombrables et c’est toujours la stratégie business qui définit quel type d’organisation hiérarchique est le mieux adapté à l’atteinte des objectifs .

Adopter une organisation multi-dimensionnelle requière un effort de réflexion, surtout en matière de rôles et responsabilités entre les postes des entités légales et ceux de l’organisation supplémentaire : qui évalue la performance, qui approuve les vacances, qui accepte les exceptions aux règlements locaux, qui gère le budget,… Au niveau « intellectuel », l’ajout d’une dimension organisationnelle est simple à comprendre et à imaginer. Mais c’est dans la pratique qu’elle révèle toute sa complexité : poste avec plusieurs supérieurs, applications de pratiques de management différentes, application de mode opératoires non habituels localement mais étant pratique courante au niveau international, etc. 

Cette réflexion doit se passer au niveau conceptuel, et il est important de s’entourer d’un système informatique de gestion des ressources humaines (SIRH) qui intègre cette gestion organisationnelle. L’outil va faciliter la division des activités, la coordination et la formalisation des différentes hiérarchies. En définissant les rôles et responsabilités des employés et des managers et en dessinant des processus RH qui intègrent l’ensemble des dimensions organisationnelles, l’entreprise gagne en efficacité et permet une clarification indispensable à sa performance. Sans compter, que la gestion d’une organisation multi-dimensionnelle sans plus de support qu’un tableur peut vite devenir chronophage et demander beaucoup d’énergie.

Le SIRH Adequasys gère parfaitement les organisations multi-dimensionnelle. Entièrement personnalisable, l’analyse de votre organigramme sera adaptée de manière précise aux besoins variés de votre entreprise. Demandez une Web-démo en ligne !

Cet article a été élaboré par notre partenaire saltedMinds : Isabel Mann et Dr Elodie Baerlocher www.saltedminds.com 

 

Posted in: