• aside

Baromètre SIRH : Les pratiques RH et l’engagement des entreprises Vaudoise sous la loupe

Infographie des outils RH : Baromètre SIRH sur la canton de Vaud – Suisse

infographie Outils RH - Barometre SIRH

Le baromètre SIRH est conduit dans le cadre du benchmark RH romand 2016 (voir dernier paragraphe). 123 entreprises vaudoises ont participé, elles représentent 118 528 collaborateurs. Cette enquête a été jugé comme importante ou très importante à 92% et 65% des répondants souhaitent qu’elle soit reconduite.

Les budgets RH

23% des entreprises annoncent une hausse des moyens matériels de la fonction RH. La tendance haussière annoncée est plus marquée dans les grandes entreprises (>500) avec 29% d’entre elles prévoyant une augmentation de moyens. C’est 31% des entreprises du secteur public qui annoncent une hausse des investissements prévus dans les outils de gestion de la fonction RH, soit les systèmes d’information.

Une entreprise sur trois veut améliorer la gestion des données du personnel

Si une entreprise sur trois prévoit d’améliorer la gestion des données de son personnel, toutes ne se réfèrent probablement pas aux mêmes types de données. Alors que certaines entreprises enrichissent les données personnelles gérées par leur système d’information dans le but de développer des tableaux de bord et autres outils d’aide à la décision, d’autres complètent leurs banques de données d’informations RH à des fins organisationnelles, enfin d’autres voudront améliorer la gestion des données personnel en déléguant leur gestion dans l’entreprise à la ligne, voire aux collaborateurs directement. Les intentions de développements les plus marquées sont observées dans les structures moyennes (100 à 500 employés).

Implémenter ou optimiser une GED : en N°2 des intentions d’évolutions

Près de 6 entreprises sur 10 prévoient de développer ou améliorer leur GED. Près de 40% des structures moyennes (100à500 coll.) et 32% des grandes structures (>500) prévoient d’implémenter une GED. C’est dans les secteurs publics (46%), santé/éducation/social (40%) et industries et banques/finances/assurances (33%) qu’elles sont les plus nombreuses à annoncer vouloir implémenter une GED.

Près d’une grande entreprise (>500) sur deux veut améliorer ses outils informatiques de recrutement

L’intérêt pour les outils informatiques de recrutement croît en toute logique avec la taille des entreprises. Des volumes sont incontestablement nécessaires pour justifier de l’intérêt de ce type d’outils. Si 45% des grandes entreprises (>500) souhaitent développer ou améliorer leurs outils, près de une sur trois déclare également vouloir le faire à court terme, plaçant ainsi les outils de recrutement en tête des priorités informatiques annoncées par les grandes entreprises, à égalité avec les intentions de développement d’un intranet RH (cf. plus bas).

C’est dans le secteur santé/éducation/social que l’on rencontre le plus d’entreprises ayant manifesté leur intention de développer ou améliorer leurs outils de recrutement avec 60% des entreprises.

50% des entreprises prévoient de développer ou améliorer ses outils d’évaluation

Les systèmes d’évaluations sont le pivot autour duquel s’articulent les principaux axes stratégiques de la gestion RH en entreprise…évaluation et besoin de compétences, formation et développement professionnel, mesures de performances et objectifs. La mise en œuvre d’une gestion électronique de l’évaluation est incontournable pour qui veut cartographier l’état et les besoins RH de l’entreprise et orienter le développement des prestations RH à l’aide d’un véritable outil d’aide à la décision. Les entreprises ne s’y trompent pas, elles positionnent cet axe de développement en 3ème position (sur 11) des intentions développements informatiques après les outils de formation et la GED.

Outils de gestion de la formation : en N°1 des intentions de développement pour 6 entreprises sur 10

Les outils de gestion de la formation sont longtemps restés cantonnés à l’édition et la gestion logistique de l’offre de formation. Ils étaient parfois complétés par des outils de gestion de compétences dont la mise en œuvre, lourde et coûteuse, restait déconnectée des processus RH, rendant la mesure de la contribution de la formation à la performance de l’entreprise quasi impossible. L’évolution des outils, désormais intégrés, permet aujourd’hui de créer des liens entre la performance des individus, leurs compétences et les besoins de formation, notamment grâce à des processus d’évaluations électroniques. L’ère est déjà aux plateformes collaboratives permettant désormais les échanges et la transmission de savoirs sur des supports nouveaux. Si la grande majorité des responsables RH mesurent aujourd’hui et reconnaissent l’importance de ces nouveaux outils, tous, loin s’en faut, ne positionnent pas ces évolutions sur leurs axes prioritaires de travail, positionnant cet axe de travail en dernière priorité à court terme en nombre d’entreprises. 57% des entreprises souhaitent développer ou améliorer leurs outils de gestion de la formation. Elles sont même 72% dans le secteur santé/éducation/social à déclarer leurs intentions d’améliorations. C’est dans les secteurs public et industrie qu’on observe le plus grand nombre d’entreprises positionnant leur objectif de développement à court terme avec plus d’une entreprise sur quatre.

La Gestion des Temps – développements à court terme prévus par une entreprise sur quatre

Une entreprise sur trois prévoit de développer ou améliorer son système de gestion des temps (près d’une entreprise sur deux dans le secteur santé/éducation/social) et une sur quatre prévoit de le faire à court terme ce qui place ce sujet en tête des priorités à court terme annoncées par le plus grand nombre (sur 11 thèmes SIRH).

La révision de l’OLT1 ainsi que la directive du SECO ne sont probablement pas étranger à cet intérêt accru pour ce sujet. Réaffirmant l’obligation faite aux employeurs de mesurer les temps de leur personnel, le dispositif a toutefois été adapté pour mieux prendre en compte la réalité du travail dans les entreprises. Certaines catégories de travailleurs peuvent désormais bénéficier de dérogations à l’obligation de justifier de manière complète leur temps de travail et de pause (début-fin de chaque période de travail et pause) et bénéficier d’un système d’enregistrement simplifié (enregistrement du total d’heures uniquement), voire même être totalement dispensées de mesure du temps.

Une entreprise sur deux veut développer ou améliorer son Controlling RH

Près d’une entreprise sur deux (48%) prévoit de développer ou d’améliorer ses outils de controlling RH. Ce sont les entreprises moyennes (100 à 500 coll.) qui sont les plus nombreuses à afficher leur objectif de développement avec 56% des entreprises et près de une sur trois (29%) prévoyant de le faire à court terme.

Une entreprise publique sur deux veut élargir l’informatisation d’autres processus de gestion RH à court terme

44% des entreprises prévoient de développer ou d’améliorer la gestion informatisée d’autres processus RH (p.ex. notes de frais) et près d’une sur quatre (23%) le planifie à court terme. Elles sont même plus d’une sur deux (54%) dans le secteur public à prévoir des développements et près de une sur deux à le planifier à court terme (48%).

64% des grandes entreprises (>500) veulent développer leur Intranet RH

Si 64% des grandes entreprises (>500 coll.) prévoient de développer ou améliorer leur Intranet RH, la moitié d’entre elles prévoit même de le faire à court terme. Les petites structures ne sont pas en reste avec près d’une structure sur trois (32%) souhaitant développer un intranet RH. Le secteur dans lequel la tendance est la plus marquée est l’industrie (54%).

A propos de l’étude

Le benchmark RH 2016 est réalisé par les cabinets DC Management et Atout RH. Adequasys, leader sur le marché des solutions SIRH en Suisse Romande, sponsorise cette belle initiative. Le benchmark a pour but d’analyser, dans les entreprises suisses romandes :

  • les activités RH
  • les outils et les moyens RH
  • Les objectifs et priorités RH

Cinq 5 thèmes de prédilection de la RH seront soumis à questions :

  • Recrutement
  • Formation
  • Rémunération et avantages sociaux
  • SIRH : infographie ci-dessus
  • Santé au travail

Tout au long de l’année 2016, l’enquête se déroule dans les cantons de la Suisse Romande comme suit :

  • Genève au 1er trimestre 2016 : voir les résultats du BAROMETRE SIRH GENEVE et du BENCHMARK RH GENEVE.
  • Vaud au 2ème trimestre : voir les résultats du BAROMETRE SIRH VAUD et du BENCHMARK RH VAUD.
  • Les autres cantons romands Fribourg – Jura/Bienne – Neuchâtel – Valais au 4ème trimestre : Début de la campagne le 07 septembre 2016 – Fin le 30 novembre 2016. Pour participer, c’est ICI.